À propos

Revenir aux sources

Depuis sa disparition en 1951, Berthe Weill est tombée dans l'oubli. Cette amnésie s'est accompagnée d'un manque de crédibilité académique qui la relègue, les rares fois où elle est citée, au statut de brocanteuse ou de chanceuse excentrique.

Le manque de sources disponibles pour l'étudier représentait un frein majeur à sa redécouverte, imposant une reconstitution de ses archives. Les bibliothèques étaient malheureusement peu dotées sur le sujet. Chaque document a donc été retrouvé, un à un, auprès des descendants d'artistes autrefois exposés, dans les fonds de musées à travers le monde et en salles des ventes, jusqu'à entièrement reconstituer sa programmation entre 1901 et 1941. 

Désormais, les archives sont à la disposition des chercheurs, gratuitement. Elles rassemblent les catalogues d'exposition originaux de la Galerie B.Weill, une importante correspondance, de nombreuses photographies et un dépouillement minutieux de la presse artistique de l'époque. 

Poser les jalons d'une redécouverte

L'accès aux sources était un préalable impératif pour entamer la réhabilitation de Berthe Weill au rang des grands marchands du début du XXe siècle. Redécouvrir une personnalité méconnue impose toutefois de déborder la seule approche académique.

Plusieurs initiatives ont donc été engagées pour redonner à Berthe Weill de la visibilité :

  • En 2011 est publiée la première biographie de Berthe Weill, aux éditions l'Écarlate.

  • Le 8 mars 2013 est posée une plaque commémorative sur la façade de la première adresse de la Galerie B.Weill.

  • En 2019 est inauguré le jardin Berthe-Weill, dans le quartier du Marais à Paris, jouxtant le Musée Picasso.

  • En 2021, ses mémoires sont ouvertes en accès libre, pour permettre à tous les chercheurs de disposer des sources originales facilement.

  • En juin 2022, ses mémoires sont publiées traduites en anglais aux Presses universitaires de Chicago.

Derrière les archives Berthe Weill

ToU91Lqp_400x400.jpg
  • LinkedIn - Black Circle
  • Twitter
  • Instagram

Je suis docteure en Histoire de l'art.

Fondatrice et directrice des Archives Berthe Weill, je suis à l'origine des initiatives visant à la faire redécouvrir. Je suis également chargée des recherches de provenance et de la documentation de Marc Chagall, et consultante pour le fonds de dotation Léon Delachaux.

Chercheuse de provenance indépendante, j'ai été chargée durant plusieurs années du fonds d'archives personnelles d'Alfred Reth, je collabore aux catalogues raisonnés Georges Kars, J.D. Kirszenbaum, et dirige celui de la sculptrice Marguerite Peltzer. J'ai eu le plaisir de contribuer au conseil scientifique de plusieurs projets d'expositions, notamment autour des femmes artistes dont : Créatrices : l'émancipation par l'art ! au Musée des Beaux-Arts de Rennes en 2019, Valadon et ses contemporaines au Musée de Brou à Bourg-en-Bresse en 2021, et Valadon, model, painter, rebel  à la Fondation Barnes de Philadelphie en 2021. Je suis commissaire invitée de l'exposition en préparation sur Berthe Weill à la Grey Art Gallery.

J'enseigne par ailleurs l'Histoire de l'art moderne et de l'architecture du XXe siècle. Mon dernier ouvrage porte sur l'histoire méconnu d'un hôtel art déco Le Splendid de Dax. J'avais préalablement co-dirigé l'ouvrage hommage pour le centenaire du bauhaus, "L'art au risque de l'industrie" aux éditions du Signe.

 

Mon prochain livre sera consacré à Auguste Bauchy, un collectionneur majeur de Van Gogh et Gauguin. L'ouvrage est préfacé par le Musée Van Gogh d'Amsterdam.

http://www.mariannelemorvan.com